Projet pédagogique de l'école

Projet pédagogique

 

 

Maria Montessori (1870-1952), première femme médecin en Italie, s’est servie de ses compétences en philosophie et en sciences naturelles pour accompagner les enfants dont elle avait le soin. Ses formations répondaient à ses goûts d’observation, de réflexion et à son désir de promouvoir les conditions les plus favorables au développement de l’être humain.

 

L’école Montessori a un éducateur (terminologie montessorienne pour parler des instituteurs) dans chaque ambiance. L’éducateur amène chaque enfant au socle commun de compétences et de connaissances posé par le cadre de l’éducation nationale et fait passer les examens de fin de cycle, soucieux de garder le lien avec le système académique (lien avec le collège, avec les écoles environnantes).

 

Les objectifs de l’école-

  • Accompagner l’enfant dans la détermination de sa personnalité.

  • Inscrire l’école dans une démarche de développement durable.

  • Développer l’implication des familles pour insuffler de nouvelles dynamiques locales pour la réussite des enfants.

 

La pédagogie et la pratique montessoriennes-

  • Les grandes valeurs :

    • La liberté : « La liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres ». Elle est un élément essentiel de la pédagogie. L’enfant possède en lui son propre schéma de développement spontané qui s’épanouit si on le laisse libre d’évoluer sans entrave extérieure ou intérieure.

    • La rigueur : « La plus grande liberté nait de la plus grande rigueur » Paul Valéry. Le cadre de l’ambiance amène l’enfant à ordonner son matériel et à structurer sa pensée. Il s’autodiscipline et se responsabilise grâce à la confiance attribuée.

    • L’autonomie : chaque enfant évolue à son rythme, apprend selon ses besoins propres pour savoir trouver des solutions à chacune de ses interrogations, il n’est pas dans l’automatisme, dans l’exécution, il réfléchit par et pour lui- même. « Apprend moi à faire seul » disait Maria Montessori.

    • La volonté : d’écouter ses propres besoins pour grandir, s’épanouir, être soi- même en ayant envie de se dépasser. Il écoute son « guide intérieur » qui lui donne le goût de l’effort. « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source qu’on laisse jaillir. » (Maria Montessori)

    • Le respect :de l’individu enjoint une communication bienveillante qui permet d’accueillir les émotions de chacun pour avancer et transcender les conflits, pour arriver à une autogestion du groupe. Ce regard positif permet la construction d’un climat serein et rassurant. « La paix est une création continue » Raymond Poincaré.

 

  • Les moyens

    • La place de l’éducateur est primordiale. Il n’est pas un maître détenteur du savoir universel mais bien un guide qui rassure l’enfant sur ce qu’il est, tout en l’accompagnant vers le monde. Ainsi, les trois qualités requises sont l’humilité, l’ observation et la patience qui permettent en pratique de :

      • Respecter les besoins des enfants individuellement et du groupe- les enfants gèrent leurs besoins physiologiques (collation, temps de repos, toilettes, hydratation, prendre l’air) leurs besoins de nourritures intellectuelle et physique (curiosité assouvie via le matériel en accès libre, temps de travail intensif, sport) et leurs besoins émotionnels (bilan quotidien, conseil hebdomadaire et conseil d’école)

      • Détecter les périodes sensibles consiste à accompagner l’enfant dans cette période particulière limitée dans le temps pendant laquelle l’enfant est irrésistiblement et spontanément attiré vers certains aspects de son environnement.

    • L’environnement

      • L’ambiance de travail est sereine, le niveau sonore est faible, cela favorise une extrême concentration des enfants, les gestes deviennent alors harmonieux, calmes et ordonnés. Ils peuvent se recentrer en marchant sur « la ligne blanche » ou se ressourcer dans la « bulle magique » où l’enfant peut aller s’isoler pour se retrouver.

      • Regroupement de classe d’âge- Les enfants apprennent mieux entre pairs et l’influence d’enfants d’âge différent facilitent les apprentissages, les savoir faire et l’acquisition des règles de savoir vivre et de savoir être. Naturellement le système de tutorat se met en place.

      • Un lien fort avec la nature : les enfants s’occupent de soigner les plantes de la classe, organisent des sorties à des fins d’exploration de la faune et de la flore environnantes.

      • Un accès à l’art : la créativité de chacun est entendue et mise en avant (accès libre à un chevalet pour la peinture, à une table pour l’argile, à un bac de terre pour le jardinage).

    • Le matériel

      • Le matériel est scientifique et ne développe qu’une notion à la fois . Ainsi, des données complexes sont rendues accessibles aux plus jeunes qui les vivent de façon ludique et sensorielle. Les connaissances et compétences sont acquises de manière durable.

      • Le matériel développe une notion en particulier, il est évolutif en fonction de l’âge et du degré de difficulté recherché par l’enfant.

      • Le matériel est auto correctif, ce n’est plus l’adulte qui note son savoir mais l’enfant qui s’auto valide.

      • L’enfant va chercher le matériel rangé à une place précise dans l’ambiance et à sa hauteur sur l’étagère. Il va vers l’un des cinq domaines qui lui sont proposés : mathématiques, langage, culture, vie sensorielle, vie pratique.

      • Le respect s'impose de lui- même par le choix des matières nobles et prestigieuses que sont le bois et le tissu.

    • Les projets

      • La durée- les projets peuvent être à court, moyen ou long terme (exposés préparés sur plusieurs jours ou semaines, correspondances avec des enfants étrangers).

      • Le nombre : les projets peuvent être individuels (se poser, se repérer dans le matériel, s’orienter vers les domaines de prédilection, préparer des exposés, rédiger des courriers, lire aux plus jeunes) ou collectifs ( sorties au musée, à la piscine, au cinéma,…). Les enfants sont acteurs des projets qu’ils souhaitent réaliser, ils prennent contact avec les professionnels locaux, se renseignent et budgétisent la sortie, trouvent des solutions de financements, organisent le déplacement et la visite sur place.

 

Particularités de l’école

  • L’école propose des cours de musique selon la méthode Martenot :

    • Un apprentissage ludique du langage musical

    • Une acquisition des savoirs faire essentiels en encourageant chacun à développer sa propre sensibilité

    • Une sollicitation du corps à chaque étape

    • Un travail d’écoute subtil pour affiner l’oreille grâce à une dynamique gestuelle

    • Toutes les connaissances nécessaires à l’étude de la musique ( rythmes : frappe et lecture ; audition, chant conscient, chant libre, lecture chantée) sont abordées dès l’éveil musical.

  • Soirées débats autour des thèmes comme de manière non exhaustive : l’écologie, la communication bienveillante, la place de l’école aujourd’hui.

 

Une journée type

8-45- 9h accueil des enfants

9h- 12h ateliers Montessori : mathématiques, langage, vie pratique, vie sensorielle

12-13h30 temps de repas et de récréation

13h30-16h temps d’apprentissage collectif : sciences , histoire, géographie, musique, anglais, sport, cuisine, arts plastiques, bricolage, exposés, temps d’échange entre ambiances.

 

« N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui.

Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands.

Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur :

alors, apprenons-leur à s’adapter. »M. Montessori

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site